Les cicatrices

Du jeudi 25 août au dimanche 4 septembre 2022 - Vernissage 25 août 18h-21h

DOCUMENTAIRE – EXPOSITION AUDIOVISUELLE: Les Cicatrices du corps et de l’âme

Par Andreia Glanville et Stéphanie Page

« Tes cicatrices font de toi la femme que tu es aujourd’hui ; elles t’ont conduite jusqu’ici. »

 

Marques laissées par une plaie sur le corps ou traces d’une souffrance morale, les cicatrices construisent la vie; elles façonnent l’être humain, le font grandir.

Enfant non désiré, maladie, brûlures ou encore abandon, Andreia Glanville et Stéphanie Page ont rencontré seize femmes, chacune incarnant une cicatrice, qu’elle soit visible ou pas.

Ces femmes ont été interviewées et, avec beaucoup d’humilité et de courage, ont dévoilé leurs blessures et leur histoire singulière.

Leur travail est composé de visuels et d’audios qui relatent l’histoire de ces femmes. Une photo a été imaginée pour chaque histoire. Chaque parcours de vie a été mis en voix afin de raconter les défis de ces femmes courageuses et combatives.

A une époque où la parole se libère, la mise en avant de ces chemins tortueux, cabossés, ont pour but de briser le silence autour de maladies et de parcours de vie douloureux qui nous changent, nous construisent et nous renforcent.

Les auteures ont choisi de mettre en avant leur travail plein de sensibilité d’humilité et d’empathie au travers d’une exposition, afin de mettre en lumière des sujets qui sont encore délicats et sensibles en Suisse.

Toutes les femmes qui ont témoigné ont souhaité participer à leur projet nommé « Les cicatrices » pour véhiculer un message fort, salvateur et thérapeutique.

Elles ont souhaité montrer qu’il ne fallait pas renier, mais embrasser leurs cicatrices. Ces dernières font partie de la vie. Ces marques de l’existence les accompagnent et sont le souvenir d’une épreuve qu’elles ont dû surmonter pour arriver jusqu’ici et être les femmes qu’elles sont aujourd’hui.

page1image17589056

Biographie

Andreia Glanville

Diplômée de l’école Sawi et du Centre de Formation au Journalisme et aux Médias (CFJM), Andreia travaille depuis huit ans en tant que créatrice et éditrice de contenus audiovisuels.

Créative, intuitive et ouverte, elle est passionnée par l’humain sous toutes ses formes.

Elle a produit et réalisé deux courts-métrages et trois web-séries, primés dans plusieurs pays, parlant notamment de la problématique de la violence conjugale et de la résilience.

Elle est ambassadrice et bénévole d’une association genevoise qui vient en aide aux victimes de violence au sein du couple.

Elle a créé en mai 2021 un podcast s’intitulant « De l’écriture à la voix » mettant en avant ses expériences de vie, avec l’envie de porter une parole puissante permettant de briser le silence afin de s’aimer et de se reconstruire.

Stéphanie Page

Après avoir fait des études de droit, Stéphanie a commencé à travailler dans l’industrie financière en Suisse.

Ayant toujours aimé la photographie, elle décide de s’initier de manière plus assidue à cet art en 2017.

Capturer à travers son objectif l’instant présent, offrir des images qui sachent rendre compte d’une sensation, d’une humeur, d’une musique, c’était son but.

Fascinée par le portrait, Stéphanie a également une affection particulière pour les clichés « Fashion-Décalé » ou encore ceux qui ont une connotation sombre, presque noire.

La photo lui permet enfin de saisir à travers son objectif des instants qu’elle n’a pas su voir ni capter dans sa vie d’avant.

Son travail a plusieurs fois été récompensé au travers de concours et de publications magazine.

«Il faut raconter sans honte» – Le Courrier

Auteur/autrice : humanitart

Humanit'Art a été fondée en 2017